広島大学フランス文学研究 33号
2014-12-25 発行

シャルル=ルイ・フィリップ『シャルル・ブランシャール』における「時間意識」と人物描写について

Description des personnages et temporalité dans Charles Blanchard
東海 麻衣子
本文ファイル
抄録(他言語)
Charles-Louis Philippe laissa certains fragments de Charles Blanchard, œuvre qui suivait la vie de son père. Après la mort de l’écrivain en 1909, cette œuvre originale, roman sans intrigue particulière, émerveilla ses amis dont André Gide, qui rassembla et mit en forme une dizaine de versions et de variantes.

Notre analyse concernera plus spécialement la description des personnages dans Charles Blanchard, laquelle retient en effet l’attention par la portée que le Temps exerce sur cette œuvre inachevée. Nous relevons deux sortes de Temps qui baignent le récit. En premier lieu, le Temps objectif : celui qui s’écoule chez la mère et celui qui s’écoule chez le sabotier. Ces Temps objectifs « en apparence » qui se lient avec l’espace, caractérisent l’image des personnages. En second lieu, le Temps subjectif, simulant le Temps conçu par le personnage principal, mais de fait interprétation du narrateur.

Dans le Temps chez la mère, Charles Blanchard est décrit comme un enfant malsain sous la dépendance de sa triste mère. Dans l’espace sans horloge, il est tourmenté par le Temps qui s’amasse et qui règne sur les hommes. Et se déplaçant chez le sabotier qui ne compte guère le Temps, l’enfant se transforme. Il devient vif grâce au travail.

Nous pouvons alors remarquer dans ce récit que le Temps lié à l’espace est susceptible de former aussi le Temps subjectif de l’existence même de l’homme.