広島大学フランス文学研究 30号
2011-12-25 発行

カミュ、フランセ・ダルジェリ : 『最初の人間』にみるアラブ人との共存の夢

Camus, un Français d'Algérie : le rêve de la coexistence avec les Arabes dans Le Premier Homme
本文ファイル
抄録(他言語)
Certes, il se trouve, dans le passé ainsi que dans le présent du récit du Premier Homme, des passages où les Arabes sont présentés comme des êtres hostiles aux Français. Mais le héros Jacques n'a pas l'intention de s'opposer à eux. En outre, il y a une scène où le protagoniste sauve d'un lynchage un Arabe, accusé à tort de l'explosion d'une bombe, et également une autre où, par la bouche d'un des personnages Français d'Algérie, est exprimée la nécessité de la coexistence avec les Arabes.

Cependant, c'est le premier chapitre de la première partie qui reste le plus important avec la scène de fraternité entre le père de Jacques et Kaddour, et celle de la naissance de Jacques symbolisant la coexistence entre les deux peuples. Le premier chapitre étant une partie d'exception dans cet ouvrage autobiographique, on peut d'autant plus y sentir le rêve de Camus d'une coexistence fraternelle avec les Arabes.

Quant au déroulement ultérieur, il est à remarquer que Camus a laissé les notes sur la fraternité entre Jacques et Saddok et celles sur le rôle de la mère comme intercesseur symbolique entre eux.

Ainsi, à travers ces changements voulus des faits biographiques, nous pouvons lire chez Camus l'intention de réaliser son rêve de la coexistence avec les Arabes dans son livre de fiction, Le Premier Homme.
SelfDOI