このエントリーをはてなブックマークに追加
ID 24768
file
title alternative
Réflexion sur le processus d'élaboration de L'Etranger
creator
NDC
French literature
abstract
Afin de comprendre la genèse de L'Etranger, R.Quilliot, P.-G.Castex et B.Pingaud ont déjà analysé les notations des Carnets (1962) et ont formulé une hypothèse convaincante. Cependant la publication de nouveaux documents nous permet de donner un point de vue plus objectif sur ce problème.

Après avoir renoncé à La Mort heureuse en 1938, Camus a eu l'intention d'écrire un roman sur l'absurde. Mais il a peut-être éprouvé de la difficulté à écrire. En effet, c'est en août 1939, sur la plage d'Oran, qu'a eu lieu la bagarre qui sera la source du 6e chapitre, «pivot» de L'Etranger. Le projet commence enfin à prendre forme. Camus a écrit le premier chapitre en Algérie en 1939, mais c'est en 1940 qu'en concentrant toutes ses forces pendant un mois et demi, il a réussi à rédiger le reste du roman à Paris. Pourtant il s'agit ici d'un premier jet que Camus s'efforcera de corriger tout en rédigeant Le Mythe de Sisyphe : après 11 mois de correction, il décide enfin en 1941 d'envoyer les manuscrits à Pascal Pia et à Jean Grenier. Et sur le conseil d'André Malraux qui a reçu le manuscrit par l'intermédiaire de Pia, Camus le retravaille pour la dernière fois.

Le processus d'élaboration de L'Etranger nous montre bien le travail d'imagination et de création d'un écrivain, fondé sur l'utilisation d'éléments recueillis dans la vie quotidienne, ainsi que sur la rapidité de l'écriture et une élaboration minutieuse et artistique.
journal title
The Hiroshima University Studies Faculty of Letters
volume
Volume 60
start page
239
end page
256
date of issued
2000-12-27
publisher
広島大学文学部
issn
0437-5564
ncid
SelfDOI
language
jpn
nii type
Departmental Bulletin Paper
HU type
Departmental Bulletin Papers
DCMI type
text
format
application/pdf
text version
publisher
department
Graduate School of Letters
他の一覧