Études de Langue et Littérature Françaises de l'Université de Hiroshima Issue 25
2006-12-15 発行

ベルクソン哲学と脳科学 : 記憶理論を中心に

Bergsonisme et Neuroscience : sur la possibilité de la théorie de In mémoire de Bergson contre la science
Okimasa, Hiroharu
file
abstract
Henri Bergson soutient dans Matière et mémoire, paru en 1896, que la mémoire est indépendante du cerveau. Cette théorie de la mémoire originaire est très curieuse pour notre sens commun actuel. Mais, paradoxalement, bien que non scientifique en apparence, elle est scientifiquement justifiée par le fait expérimental. C'est I'un des points les plus intéressants dans la théorie de la mémoire de Bergson. Dans notre étude, nous examinerons tout d'abord, du point de vue de la neuroscience contemporaine, le rôle du cerveau et de la mémoire que Bergson a défini. Puis, nous montrerons que les connaissances récentes de la neuroscience sont susceptibles de fournir une preuve contraire au postulat de Bergson. Cependant, à notre avis, ses thèses principales - le cerveau est l'organe de l'action, pas celui de la représentation ; la mémoire est de nature spirituelle, le cerveau n'est pas le dépositaire des souvenirs - se fondent sur les notions originaires: « l'image » , « la perception pure » , « la mémoire pure » , pas sur les données positives et pas non plus sur le fait expérimental. Le point de vue du temps est à l'origine de ses notions. C'est parce qu'il pense en durée ( sub specie durationis) . Au travers de cette vue, i l éclaircira l'aporie de la science qui se fonde sur le point de vue de l'espace. Par exemple, sous le point de vue de ce dernier, le corps est l'étendu, l'esprit est l'inétendu. Donc, les deux s'opposent absolument. Au contraire, sous le point de vue du temps, ils sont considérés comme le degré de la tension de la conscience qui dure. C'est-à-dire, l'un est la détente, l'autre est la contraction. Ils ont donc la possibilité de s'unir bien que la matière diffère essentiellement de l'esprit. En conclusion, on peut dire que le bergsonisme joue un rôle important pour maintenir l'esprit critique contre l'évidence de la science.
SelfDOI