Annual Review of Hiroshima Society for Science of Arts Issue 26
2013-07-12 発行

十九世紀初期のパリ音楽院における対位法 : 諸対位法の関係をめぐって <査読論文>

Les théories du contrepoint durant la première moitié du XIXème siècle : Les traditions du Conservatoire de Paris <Article>
Osako, Chikako
file
abstract
En 1824, I’Académie royale des beaux-arts de l’Institut de France a approuvé le Traité du contrepoint et de la fugue rédigé par François Joseph Fétis. La plupart des recherches concernant la publication de ce livre se sont particulièrement concentrées sur la querelle 《 entre l’Italie, la Bohême et les Pays-Bas 》: Luigi Cherubini, Antoine Reicha, et Fétis, qui étaient professeurs au Conservatoire de Paris à cette époque. Selon eux. Cherubini et Fétis soutenaient des théories conservatrices alors qu’il semble que Reicha représentait celles de l'avenir.

L’objectif de nos recherches est de re-examiner le rapport qui a été établi parmi les théories du contrepoint amenées par ces trois auteurs durant la première moitié du XIXème siècle à Paris. Dans cette perspective, notre article consistera en trois étapes distinctes. Premièrement, le lien entre leurs concepts du contrepoint et ceux de l’harmonie sera constaté à travers une analyse des arguments avancés. Deuxièmement, nous serons amenés á étudier les théories des auteurs,et de considérer en quoi elles diffèrent les unes des autres. Troisièmement, le rapport entre chaque théorie sera de nouveau envisagé.

Notre bref article suggère que tous les trois ont insisté sur la nécessité d’observe des préceptes sévères en essayant de viser l'établissement de nouvelles règles en ce qui concerne le système musical de leur temps.
rights
Copyright (c) 2013 by Author